Réticularités subliminales, l’avant-propos et les gilets jaunes.

Avant les gilets jaunes, nombreuses étaient ses réticularités subliminales.

Les gilets jaunes, avant d’être un groupe Facebook massif sous l’égide du bien nommé Fly Rider, et avant d’être une manifestation à raison d’un épisode par semaine, est avant toute chose plusieurs réseaux inconscients : une union de réticularités subliminales. Un réseau d’hommes et de femmes, qui selon la croyance populaire (point de sociologie ici) serait un groupe homogène issu d’une même classe sociale et partageant peu ou prou les mêmes convictions politiques. 

De la chrysalide au papillon, réticulaire et subliminal.

Evidemment, ces personnes qui, toujours selon leurs représentations stéréotypées, n’ont pas voix au chapitre. On imagine aisément cet homme en banlieue pavillonnaire, croulant sous les factures et le prix de son essence. Cette femme au fin fond de la campagne, avec 100 km aller-retour pour travailler. Ces âmes partagent leurs maux, un éther les unis. Alors, d’une réticularité subliminale œuvrant secrètement, bouillonnante, va naître au travers de Facebook (outil connu de tous) un des mouvements politiques les plus importants du XXIème siècle.

Vidéo YouTube : la Réticularité subliminale

La réticularité subliminale et le féminisme

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.